Frank Rambert
le jeudi 17 octobre 2019
ouvrage
MétisPresses

L'humanité domine aujourd'hui la Terre sans partage. Elle en consomme massivement les ressources aux dépens des générations futures et du reste de la biosphère. Si cette exploitation de la nature s'est accrue de manière exponentielle depuis deux siècles, les racines de ce phénomène sont, elles, bien plus anciennes. La sédentarisation, qui émerge il y a environ douze mille ans dans le Croissant fertile, marque une rupture qui voit l'humanité s'extraire de la nature.

 

L'architecture accompagne la sédentarisation — elle précède même l'apparition de l'élevage et de l'agriculture. Hors nature suit le cheminement plusieurs fois millénaire de l'humanité sédentarisée à l'aune du geste architectural premier et encore omniprésent de ceindre.
À travers l'étude d'enceintes réelles ou mythiques qui ont jalonné l'histoire de la culture occidentale, Frank Rambert retrace un processus qui a conditionné notre rapport à l'environnement et nous confronte désormais aux limites de notre ultime territoire: la Terre.

 

Date de parution : 18 octobre 2019

 

Document(s) lié(s)