Stéphanie de Courtois, Marie-Ange Maillet et Eryck de Rubercy
le jeudi 27 septembre 2018
ouvrage
Klincksieck

 

Dans le champ de la recherche sur les jardins, il est souvent question des jardins " à la française " ou bien des jardins " à l'anglaise ". Les jardins allemands sont quand à eux bien souvent passés sous silence, au pire totalement méconnus, au mieux soupçonnés de n'avoir existé que comme imitation des premiers puis des seconds. S'en tenir à ce constat revient à méconnaître toute la période extrêmement stimulante et productive de l'art paysager allemand, qui est celle qui s'étend de la fin du XVIIIe siècle jusqu'à la fin du XIXe siècle, où l'art des jardins allemands s'émancipa peu à peu de la tutelle anglaise des débuts pour développer ses propres principes.

C'est de la volonté de faire connaître à un large public ce pan de l'histoire des jardins allemands qu'est née l'idée de ce volume [...] qui se présente sous la forme d'une anthologie de textes de nature théorique, descriptive et pratique n'ayant pour la plupart jamais été traduits auparavant en français. Tous représentent un aspect du contexte  dans lequel cette discipline s'est développée en étant précédés d'un bref préambule biographique de leurs auteurs qu'ils soient philosophes, jardiniers ou amateurs de jardins.